– Chantier école de l’Institut National du Patrimoine de France au Centre de conservation Beit Gazo –

   De gauche à droite: Mr Charles Personnaz, directeur général de l’INP, Mlle Anais Diez 2ème année, Mlle Emma Olive 1ère année, Mlle Leslie Zacharie 1ère année, Mme Caroline Gelot directrice technique du Centre, diplômée INP, Père Youssef Dergham directeur du Centre, Mme Valérie Lee responsable de la section « arts graphiques – livres » du département des restaurateurs de l’INP, Mlle Alimatou Desbrière 3ème année.

    Le centre de conservation du Patrimoine des Eglises d’Orient Beit Gazo à reçu en Juin un chantier-école de la section Arts graphiques de l’Institut National du Patrimoine. L’INP, prestigieuse école de conservation-restauration de l’Etat français, forme sur 5 ans des restaurateurs habilités à travailler dans les musées français, dans 7 spécialités distinctes. L’enseignement y est administré par des spécialistes reconnus. A l’INP, l’année scolaire se clôture par un chantier-école qui permet aux élèves de découvrir des institutions et des collections diverses, en France et à l’étranger.

Découvrez l’Institut National du Patrimoine en suivant ce lien: www.inp.fr

    Le chantier-école a été placé sous la responsabilité pédagogique de Valérie Lee-Gouet, restauratrice du patrimoine, responsable de la spécialité « Arts graphiques-livre » du département des restaurateurs de l’INP et sous le contrôle scientifique de Caroline Gelot, directrice technique du centre, diplômée de l’INP, ainsi que du Père Youssef Dergham, son directeur. Quatre élèves de la spécialité Arts graphiques de 1ère, 2nde et 3ème année y ont réalisé un intéressant travail d’étude, de conservation préventive et de traitement des collections.

Ce chantier-école a porté sur la conservation et la restauration de documents d’archives issus de la collection Patriarcale du monastère Deir Charfet, qui abrite un musée d’art religieux et une importante bibliothèque. Depuis le XVIIIe siècle, près de 2200 manuscrits en langues syriaque, garshouni et arabe y ont été rassemblés ainsi qu’environ 20 000 volumes imprimés  du XVIIe et XVIIIe siècle. Les archives restaurées lors du chantier retraçaient les échanges du monastère avec les différentes puissances locale : sultans, patriarches, le Pape lui-même (lettres mais aussi bulles papales en parchemin), des acteurs du mandat français, des titres de propriétés en lien avec le waqf (terrains de l’église), des plans sur calques, des cartes entoilées. Beaucoup de correspondances sont à l’encre métallo-gallique et ont été historiquement montées dans des registres à onglets. Les élèves ont restaurées en 15 jours quelques 216 documents majeurs.

Le Centre Beit Gazo a également reçu l’honneur de la visite du directeur de l’INP Mr Charles Personnaz et de sa responsable des relations internationales Mme Pauline Chassaing.

A lire sur le site de l’INP:

http://www.inp.fr/Formation-initiale-et-continue/Formation-des-restaurateurs/Actualites/Conservation-restauration-d-archives-a-Beit-Gazo-au-Liban-dans-le-cadre-d-un-chantier-ecole


Laisser un commentaire