– Article du Figaro: Le centre Beit Gazo participe à une mission patrimoniale en Irak avec la BnF et l’Oeuvre d’Orient –

Découvre l’article du Figaro magazine : « Après le chaos, rebâtir et restaurer » du 16 Novembre 2018. Rédaction par Charles Personnaz (coordinateur du centre Beit Gazo, responsable du patrimoine à l’Oeuvre d’Orient) et Vincent Gelot (Chef de mission pour l’Oeuvre d’Orient).

Le centre Beit Gazo (Caroline Gelot, responsable d’atelier), l’Oeuvre d’Orient (Charles Personnaz, Vincent Gelot) et deux experts de la Bibliothèque nationale de France (Isabelle Bonnard, experte en restauration et Stéphane Chouin, chargé des affaires internationales) se sont associés pour réaliser une mission de reconnaissance du Patrimoine en danger en Irak (juin 2018).

Lisez l’article du Figaro magazine ici:   Figaro Magazine 18/11/16 Proche-Orient « Apres le chaos, rebâtir et restaurer » C.Personnaz et V.Gelot

– Restauration de 4 manuscrits d’ordre majeurs par le centre du Beit Gazo –

A l’occasion de l’exposition « Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire » à l’Institut du Monde Arabe à Paris, 4 manuscrits libanais d’importance ont été restaurés grâce au mécénat de la BnF (Bibliothèque nationale de France). La responsable de la restauration du centre, Mme Caroline Gelot, y a consacré presque 500 heures de travail. Deux de ces manuscrits proviennent de la collection du couvent Melkite Saint Sauveur de Joun:

  • Le manuscrit enluminé St Sauveur_Ms217, superbe « Evangéliaire à l’usage de l’Eglise copte », de la première moitié du 14ème siècle. Il fut rédigé en Egypte en langue arabe.

©Tous droits réservés_Monastère St Sauveur Joun

Les deux autres ouvrages restaurés proviennent de la collection du couvent Syriaque catholique de Charfet:

  • Le manuscrit Armalet_Syriaque_5-1, est un très ancien recueil de textes liturgiques syriaques: Beit Gazo. Il fut rédigé au 11ème siècle dans un couvent en Turquie, en langue syriaque et garshouni arménien.
  • Le manuscrit Armalet_Syriaque_5-14 est un Beit Gazo plus récent, rédigé et superbement illustré en 1691 par Dionysos Amin Khan, évêque syriaque catholique de Damas.

©Tous droits réservés_Monastère de Charfet

Des boites de conservation de grand formats ont également été réalisées afin de permettre à deux manuscrits appartenant à la collection des Syriaques Othodoxes de rejoindre l’exposition à Paris puis à Tourcoing.